De retour

 

Je ne sais pas si pour vous c’est pareil mais « revenir », c’est toujours quelque chose de difficile. Vous l’aurez compris, je tente un retour timide, empreint de la culpabilité d’avoir disparu tant de mois. Mais je pense que vous êtes en mesure de comprendre que cette situation fait partie de ma vie de malade et n’est absolument pas dépendante de ma volonté. C’est d’ailleurs cela qui rend la culpabilité encore plus amère car j’aimerais tant être capable de mettre du contenu en ligne tous les jours…

On a discuté il y a quelques jours avec Greg et des amis du fait de poster du contenu, de la qualité de ce contenu, de l’attrait qu’il pouvait représenter et enfin et surtout du plaisir que cela peut procurer. On en a conclu différents points.

Tout d’abord, apprendre à lâcher-prise et à poster du contenu même si celui n’est pas « parfait ». Parce qu’en fait, le sujet dont je parle est ma vie, qui plus est ma vie de malade et cette vie est loin d’être parfaite, je ne le suis pas non plus et donc produire des vidéos où toutes les « erreurs » serait gommées équivaudrait à montrer quelque chose qui n’est pas réel. De plus, je pense surtout que la « perfection » est actuellement une excuse que j’utilise afin de ne pas produire du tout.

Et surtout, j’ai compris que ce qui est pour moi le plus satisfaisant est de produire et partager du contenu. Alors, je suis de retour et j’espère bien mettre en ligne très régulièrement du contenu, d’abord pour ma propre satisfaction mais aussi pour le plaisir de partager avec vous en espérant que cela vous plaira :-).

2 thoughts on “De retour

  1. Oui, revenir semble toujours délicat… Mais les lecteurs sont présents et bienveillants!
    On fait ce qu’on peut : c’est ce que je me dis souvent moi-même. Mais continuer à cultiver l’envie de faire, c’est super chouette 🙂

    Bon retour! 🙂

    1. Coucou Mathilde et merci beaucoup pour ton message 🙂 Encore un peu de mal à vraiment être présente mais je suis comme le soleil, je me fais désirer, je montre parfois le bout de mon nez mais à un moment, c’est sûr, je serai pleinement présente. Bisous.

Comments are closed.